Comment gérer l’accueil des animaux domestiques dans ma location de vacances ?

Plusieurs vacanciers veulent louer un gîte en compagnie de leurs animaux domestiques. C’est
pourquoi les propriétaires sont appelés à répondre à ce type de demande en proposant aux clients
des services de location qui répondront parfaitement à leurs exigences. Cette location est même
encadrée par la loi avec des dispositifs auxquels les loueurs doivent se conformer. Ainsi, vous devez
mettre en place une bonne organisation qui vous permettra de réserver aux animaux domestiques
un accueil parfait. Cette démarche vous aidera à mieux satisfaire la clientèle et à attirer d’autres
locataires qui ont des animaux de compagnie.

Que dit la loi sur les animaux de compagnie en location vacances ?

Il faut savoir que l’accueil des animaux domestiques dans les locations de vacances a suscité
plusieurs controverses. Il existe en effet des propriétaires de gîtes qui n’acceptent pas la présence
d’un chien ou d’un chat dans leurs logements, ce qui constitue un véritable obstacle pour plusieurs
vacanciers. Certains se permettaient même d’ajouter cette clause pendant la réservation, ce que
beaucoup considèrent comme un acte abusif et illégal.

C’est pourquoi la cour d’appel a institué un arrêt interdisant aux bailleurs de refuser les animaux
domestiques. Ils doivent supprimer de leur modèle de contrat la mention qui interdit aux locataires
de détenir des animaux de compagnie dans leurs maisons. Une décision qui se base sur l’article 10-1
de la loi n° 70-598 du 9 juillet 1970 qui précise : « Est réputée non écrite, toute stipulation tendant à
interdire la détention d’un animal dans un local d’habitation dans la mesure où elle concerne un
animal familier. »

La cour précise d’ailleurs que si la location concerne un lieu d’habitation, la loi doit forcément être
appliquée pour tous les contrats de location saisonnière.

Quel type de gestion pour les animaux de compagnie en location de vacances ?

L’accueil des animaux domestiques pour une location saisonnière nécessite la prise en considération
de plusieurs facteurs. Les dégâts, les problèmes d’allergie, les nuisances et la dangerosité de l’animal
sont autant d’aspects qui doivent être pris en compte. Vous devez donc avoir une bonne gestion
pour mieux rentabiliser votre investissement.

Pour ce faire, vous devez dès maintenant penser aux éventuels désagréments que pourrait causer
l’animal domestique dans le local. Vous allez ensuite estimer les coûts de réparation et les frais
d’assainissement pour bien déterminer vos prix. N’oubliez pas aussi d’inclure dans vos contrats
l’option « Animal de compagnie » tout en augmentant la caution pour prévoir certains risques.
Il est aussi conseillé de mettre à jour votre bail, car beaucoup de vacanciers oublient de préciser
qu’ils possèdent des animaux domestiques. Cela vous permettra d’éviter les incertitudes et de
mettre tous les avantages de votre côté.

Vous pouvez par exemple créer deux cases à cocher :
• Nous vivons sans animal domestique
• Nous vivons avec animal domestique (XXX euros de frais supplémentaires).

Vous pouvez aussi effectuer un tour de contrôle durant la période de location pour savoir s’il n’y a
pas de problèmes. Si par ailleurs vous remarquez la présence d’un animal qui n’a pas été déclaré et
que la locataire refuse de payer la caution, vous pouvez faire appel à un huissier pour le constat.