Accepter les Chèques Vacances pour un gite ou une chambre d’hôte ?

Quand il s’agit d’accepter des chèques vacances de leurs clients, beaucoup de propriétaires de
logements saisonniers ont des doutes sur la fiabilité de cette opération. Il y a aussi d’autres qui ne
comprennent pas les démarches, d’où le refus de ce type de transaction lors d’une location
saisonnière. Quoi qu’il en soit, sachez que c’est une approche courante qui est de plus en plus
acceptée par plusieurs loueurs. En lisant cet article, vous allez mieux comprendre la démarche ainsi
que les avantages qu’ils peuvent vous procurer.

Un chèque vacances : c’est quoi ?

Le chèque vacances est un mode de paiement souvent proposé par les comités d’entreprises à leurs
employés. Même s’il n’est pas obligatoire, il est très apprécié par les entreprises qui en font
bénéficier leurs travailleurs pour leur permettre de passer des vacances merveilleuses. Souvent
utilisés pour payer les professionnels du tourisme, les chèques vacances sont actuellement les
moyens de paiement en vogue dans le cadre d’une location saisonnière.

La différence entre ce type de transaction et les autres modes de paiement est que le contrat de
location est réglé à l’avance. Il peut même être conclu sans que le futur occupant ait visité
l’hébergement. Le prix de la location est souvent payé en deux tranches : 25 % pour la réservation et
75 % à l’arrivée des hôtes. L’entreprise peut payer par chèque, en espèces ou par virement bancaire.

L’acceptation d’un chèque vacances est-elle obligatoire ?

Le paiement en chèques vacances ne peut pas être imposé au propriétaire du gîte ou de la chambre
d’hôte par le locataire. Le loueur est libre de l’accepter ou de choisir un autre type de transaction.
Au cas où le propriétaire ou le gérant de la location saisonnière accepterait les chèques vacances, il
devra signer une convention avec l’ANCV (Agence nationale des chèques vacances). Cette dernière va
s’engager à respecter les normes d’utilisation des chèques vacances et à rembourser toute la
somme.

Le propriétaire doit aussi se soumettre à certaines conditions pour pouvoir percevoir des chèques
vacances à titre de paiement. Non seulement il doit disposer d’un numéro SIRET, mais aussi son
logement doit bénéficier d’un label de tourisme ou être classé dans la catégorie des meublés de
tourisme.

Les avantages des chèques vacances pour les propriétaires

Les chèques vacances sont une sorte d’assurance pour les propriétaires de location saisonnière. Ils
auront la garantie d’être payés après la remise du chèque. En plus, c’est un moyen de paiement qui
est beaucoup plus fiable que les chèques classiques dont les risques d’impayés sont considérables. Le
solde du montant de la facture sera assuré par l’agence nationale des chèques vacances, ce qui
évitera les litiges et les risques de non-paiement. Le paiement des loyers sera entièrement sécurisé
et le délai de remboursement sera respecté.