Comment repérer une demande de location de vacances frauduleuse

Même si c’est un fait très rare, il existe des propriétaires de gîtes qui se font régulièrement arnaquer
par des personnes malintentionnées. En effet, ces dernières se font passer pour de potentiels clients
et profitent de la négligence de certains loueurs pour réussir leur coup. Ce sont des fraudeurs très
intelligents qui passent par plusieurs moyens pour parvenir à leur fin. En lisant cet article, vous
trouverez quelques indications qui vous aideront à réparer facilement une demande de location
frauduleuse.

Les caractéristiques des demandes frauduleuses

En général, les fraudeurs utilisent presque les mêmes techniques. Il suffit d’être vigilant pour vous
rendre compte que la demande est illicite. Ils ont une mauvaise maîtrise de la grammaire, de
l’orthographe et des ponctuations. En plus, ils ont tendance à utiliser les services de messagerie
gratuits pour effectuer leurs demandes. Souvent, ils donnent plus de détails sur les raisons de leur
séjour alors qu’un client honnête ne s’attarde pas souvent sur cette question. Ils ont aussi
l’habitude de se présenter comme un médecin, un capitaine d’un navire ou un officier de l’armée.

Même lors de la négociation du prix, quelques signes peuvent vous aider à repérer rapidement une
demande frauduleuse. Le locataire demande généralement un long séjour et vous propose un tarif
plus important que d’habitude. D’aucuns vont vous proposer un règlement dès la première prise de
contact, ce que vous ne devez pas accepter. Il y a également ceux qui proposent des virements non
sécurisés, des traites bancaires ou des chèques certifiés. Quoi qu’il en soit, vous devrez faire très
attention avant de valider la réservation. Ces demandes ne comportent pas souvent de numéro de
téléphone encore moins de commentaires.

Le versement d’un trop-perçu : une autre escroquerie en vogue

Comme vous le savez, les fraudeurs utilisent plusieurs techniques pour arnaquer les propriétaires des
logements saisonniers. En dehors des méthodes citées ci-dessus, il y a une technique d’escroquerie
appelée le versement d’un trop-perçu. Pour ce type de fraude, le demandeur vous envoie un
virement ou un chèque dont le montant est supérieur au prix de la location. En général, le chèque est
volé ou fait l’objet d’une contrefaçon. Il va ensuite vous demander de lui rembourser le trop-perçu
avant même que votre établissement bancaire s’en rende compte. Il y a aussi une autre forme
d’escroquerie par versement d’un trop-perçu concernant les cartes bancaires. En effet, l’escroc va
effectuer une réservation en utilisant sa carte bancaire. Il va par la suite vous demander un
remboursement, mais à travers un autre moyen de paiement. C’est après avoir remboursé l’argent
que vous vous rendrez compte que la carte a été volée, ce qui pourrait même se retourner contre
vous.

Pour ainsi vous protéger de ces demandes frauduleuses, il est recommandé de préciser que vous
n’acceptez pas des paiements supérieurs aux prix du loyer et tout versement d’un trop-perçu ne sera
pas remboursé